Activités et bilans

Statistiques d'activité

Pour consulter le rapport annuel 20182017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010

Les principales réalisations en 2018

Malgré une charge de travail très importante, dans un contexte de taux d’absence élevé, de nombreux projets ont été réalisés ou ont avancé significativement.

Aspects généraux et management

  • En résonance avec le projet « Temps retrouvé pour les patients » du plan stratégique Vision 20/20, un projet intitulé « Temps retrouvé pour le coeur de métier » a été lancé à la pharmacie. En 2018, les efforts se sont surtout portés sur l’organisation du secteur Achat/Distribution, qui fait l’objet d’une analyse détaillée et du sous-secteur de production planifiable-non planifiable, qui est réorganisé par une méthode de Lean management.
  • Un renforcement de l’encadrement du secteur Achat/Distribution est en cours de mise en place, pour accompagner l’agrandissement de l’équipe, en lien avec le déploiement des assistantes en pharmacie dans les unités de soins (APUS), et pour faire face aux nombreuses ruptures d’approvisionnement que nous devons gérer quotidiennement.
  • Un projet d’agrandissement/rénovation de la pharmacie a été lancé, dans le contexte du réaménagement de l’étage R du bâtiment OPERA suite au prochain départ du magasin central. Cette évolution est rendue nécessaire par le manque de place, compte tenu de l’augmentation du nombre de collaborateurs du service, et par le risque d’obsolescence de certaines installations, notamment dans le secteur Production.

Gestion de la qualité

  • Le nouveau responsable de l’assurance qualité a lancé plusieurs projets d’évolution de notre organisation de la gestion de la qualité.
  • Une enquête de satisfaction a été conduite auprès du personnel infirmier des unités de soins des HUG. Elle montre un très bon niveau de satisfaction général vis-à-vis des prestations de la pharmacie.
  • Un logiciel de gestion de la qualité a été acquis et installé. Ce système, baptisé Qualeasy, sera mis en service début 2019 pour soutenir le suivi des mesures correctives. Il sera progressivement utilisé pour faciliter diverses fonctions du système de gestion de la qualité.

Achat et Distribution

  • Le nouveau référent distribution a pris ses fonctions en début d’année et a commencé à réorganiser cette activité. Une absence en raison d’un accident a prétérité ce projet durant le 2ème semestre. Il reprendra début 2019.
  • Le projet d’installation d’armoires à pharmacie automatisées (Pyxis) a connu une année de consolidation, avec une seule nouvelle installation. La connexion Presco-Pyxis a été développée et mise en service dans la grande partie des unités où ce système de prescription électronique est utilisé.
  • Le Comité de direction des HUG a décidé que l’ensemble des stocks de médicaments des HUG seront gérés par des APUS d’ici fin 2020. Le projet démarrera au 1er semestre 2019, avec la reprise de la gestion des stocks de la division privée, du département Neucli et du département d’oncologie.
  • Un projet visant à optimiser la traçabilité de l’activité logistique à la pharmacie centrale s’est poursuivi, mais n’a pas pu avancer autant qu’espéré. Il s’agira de pouvoir utiliser les données présentes dans les codes Datamatrix des produits afin de mieux tracer dans Qualiac les étapes de réception et de distribution des médicaments (identité du médicament, numéro de lot, date de péremption).
  • L’acquisition d’une 3ème ligne de robot de distribution a été décidée. Elle sera installée en 2019.
  • Un nouveau fournisseur des produits de perfusion a été sélectionné par la COCOMED. Ce changement majeur a nécessité un travail de l’ensemble des secteurs de la pharmacie.

Production

  • Le développement des applications cytos* V2 et Panoramix V2 (DPI onco) s’est poursuivi, dans le cadre d’un projet commun entre la Direction des systèmes d’information, le Service d’oncologie et la pharmacie. Des ressources métier (pharmacien et médecin oncologue) ont été accordées pour assurer le paramétrage des plus de 800 protocoles de chimiothérapie dans le nouveau système.
  • L’utilisation de l’automate de préparation des cytostatiques PharmaHelp s’est poursuivie, avec la survenue d’un certain nombre de problèmes techniques qui ont fortement ralenti la montée en charge.
  • Au niveau des équipements, un nouveau système de remplissage de seringues (isolateur et remplisseuse) a été mis en service, ainsi que des nouveaux postes de sécurité biologique de type III pour les cytostatiques. L’installation et la qualification de ces équipements a posé de très importants problèmes, qui ont nécessité un investissement en temps considérable. Une remplisseuse de doses unitaires orales a été installée et mise en service.
  • Un projet de centralisation de la préparation des anticorps monoclonaux d’oncologie à la pharmacie a été présenté et accepté par le Comité de direction des HUG. Fin 2018, le financement des ressources et le retour sur investissement font l’objet de discussions avec la Direction des finances, ce qui conditionnera l’avenir de ce projet.

Laboratoire de contrôle-qualité

  • L’unité sécurisée d’analyse des cytotoxiques - CytoxLab - a été mise en service. Cette zone innovante permet l’analyse de traces de cytotoxiques dans l’environnement, au sein des HUG et pour d’autres hôpitaux. La communication autour de cette nouvelle prestation a été lancée (www.cytoxlab.ch) et les premiers clients nous ont adressé leur demande d’analyse.
  • La première campagne d’évaluation de la contamination de surface par des agents cytotoxiques a été menée au sein du site de production des chimiothérapies de la pharmacie des HUG et a permis de renforcer ou d’instaurer des mesures visant à réduire au maximum le risque d’exposition de nos collaborateurs à ces agents toxiques.
  • Sept études de stabilité ont été conduites en 2018 qui ont permis de mettre à disposition des unités de soins des formulations pharmaceutiques de qualité.   

Assistance pharmaceutique

  • Un projet pilote visant à démontrer l’intérêt de la pharmacie clinique a débuté au SMIG. A côté de la mise en place des activités dans deux unités de soins, une étude pharmaco-économique a été conduite en collaboration avec la Direction des finances et elle suggère un retour sur investissement très intéressant du point de vue sociétal.
  • Un parcours aventure sécurité du médicament a été élaboré et installé à l’entrée des HUG durant la semaine sécurité des patients. Il a rencontré un vif succès et a permis de mettre en évidence les actions conduites au sein de l’hôpital pour sécuriser l’utilisation des médicaments et le rôle que peuvent jouer les patients. Ce projet a reçu le prix qualité des HUG.
  • Un outil de bonnes pratiques de la pharmacothérapie en néonatologie – Neo-Check – a été finalisé par la méthode de consensus Delphi auprès de spécialistes de toute la Suisse.
  • Une application mobile pour la gestion des médicaments chez les patients en post-infarctus cardiaque est en cours de développement, en collaboration avec le Service de cardiologie, la Direction médicale et le Service des sciences de l’information médicale.
  • Un parcours de formation des collaborateurs de l’assistance pharmaceutique a été créé sur la plateforme Moodle (Learning Management System). En 2019, il est prévu d’étendre ce système à l’accueil des collaborateurs au sein du service.

Enseignement et recherche

Enseignement universitaire pré- et post-gradué

  • Le pharmacien-chef a participé, comme chaque année, à l’enseignement pré-gradué aux étudiants en pharmacie de la Section des sciences pharmaceutiques de l’Université de Genève et est intervenu ponctuellement dans diverses formations (DU, Master) de plusieurs universités de France, notamment à Paris, Lille et Bordeaux.
  • La pharmacienne responsable du laboratoire de contrôle qualité a été nommée privat-docent à la Section des sciences pharmaceutiques de l’Université de Genève. Le cours post-gradué intitulé « Les agents anticancéreux : manipulation et aspects analytiques » a été également dispensé aux doctorants de la faculté des sciences de l’Université de Genève.

Autres enseignements

  • La plateforme d’e-learning pour le développement de la pharmacie hospitalière dans les pays en développement a poursuivi son développement (www.Pharm-Ed.net). L’amélioration des pratiques dans le domaine de l’oncologie et la lutte contre les médicaments substandards et falsifiés ont été les priorités de l’année. Un séminaire sur ce dernier sujet a été organisé à Dakar.
  • La 16ème édition du cours « Maîtrise de la fabrication en milieu aseptique » s’est déroulée en avril 2018.

Recherche

  • A fin 2018, 8 thèses de doctorat en sciences étaient en cours sous la direction du pharmacien-chef. Durant l’année, deux candidats (Minette Zeukeng et Laurent Carrez) ont soutenu leur thèse
    avec succès.
  • Durant l’année 2018, 11 articles avec facteur d’impact ont été publiés dans des revues avec politique éditoriale et 4 autres dans des revues sans facteur d’impact. 37 posters et communications orales ont été présentés dans des congrès.